Votre expérience


Formuler votre expérience

Sans aucun doute, il s'agit d'une rubrique très importante et c'est celle que l'employeur va passer au peigne fin.

Listez vos jobs, vos stages. Partez d'un point de vue général pour arriver au particulier :

  • fonction (nature de la tâche confiée) ; 
  • activités exercées ;  
  • compétences mises en oeuvre ou acquises à l'occasion ;
  • l'appréciation portée sur vous à l'issu de votre mission (en cas de CDD).

N'hésitez à fournir un maximum de détails, interrogez-vous sur ce que vous avez apporté à l'entreprise, sur ce qui a marché et pourquoi, sur ce qui a moins marché, sur la cohérence de ces expériences avec vos motivations.

Exemple :

Stage de......dans l'entreprise.........au service.......... Dans ce cadre j'ai effectué...., ce qui m'a permis d'acquérir des connaissances et des compétences en......M. X, mon responsable hiérarchique, m'a dit que.....

Que ce soit pour vos formations ou pour votre expérience professionnelle, essayez d'employer des termes utilisés par le monde professionnel, cela vous aidera par la suite pour la rédaction de votre CV.

Si vous souhaitez analyser votre expérience, lisez la rubrique "L'analyse de votre expérience".

Identifier vos handicaps potentiels

Il y a certains aspects de notre parcours professionnel qui sont moins faciles à gérer que d’autres lors de la recherche d’emploi.

  • L’absence de diplômes ou d’expériences

Que pouvez-vous proposer à un employeur pour pallier l’absence de diplômes ou d’expérience ? Votre adaptabilité, votre disponibilité,….

Assurez-vous que votre C.V. et lettre de motivation ont état de ces qualités en les étayant d’exemples précis. En effet, il est tout à fait possible de développer vos compétences dans un contexte extra-professionnelle et vous pouvez ainsi démontrer la qualité requise par l’employeur  dans différents contextes.

Prenons un exemple :

L’employeur demande le sens des responsabilités. Si vous gérez l’éducation de vos enfants ou que vous animez les activités sportives d’un centre aéré tous les mercredis vous disposez alors de la qualité annoncée.

  • Les parcours à risque

Les accidents de carrière, cela arrive. Cela peut profondément nous marquer quand ça arrive et déstabiliser ainsi notre confiance en soi et générer des doutes quant à la validité de notre C.V.

Même si il est hors de question de mentir sur votre C.V., essayer de trouver des astuces pour présenter les faits discrètement et ainsi de détourner l’attention de l’employeur de cet épisode.

  • La carrière papillon

Elle se caractérise par l'instabilité professionnelle : cinq entreprises en 5 ans, trois métiers complètement différents en 10 ans. L'employeur pourra en conclure que vous avez des difficultés d'intégration, que vous ne restez pas en place,.... Cet éparpillement donne au C.V. une image désordonnée. Il est en effet important de lui donner une unité. Dans votre email/lettre de motivation, insistez sur les compétences qui se rapprochent le plus de celles définies par l'employeur dans sa petite annonce. Si vous faites une candidature spontanée, évoquez votre polyvalence.

  • L'immobilisme

Beaucoup de raisons peuvent vous inciter à rester fidèles à votre employeur pendant de nombreuses années ( bon salaire, bonne entente avec vos collègues). Votre départ est dû en général à une restructuration des services ou un rachat de l'entreprise. Qu'importe la cause, il vous faudra réagir. Cet immobilisme est parfois mal vu par les employeurs. Il est parfois associé à de la passivité et on peut ainsi craindre un esprit routinier et donc des difficultés d'intégration. Dans ces cas-là, votre email/lettre de motivation devra mettre l'accent sur l'aspect expérience de votre métier dont vous devez connaître toutes les ficelles.

  • L'interruption de carrière

Les femmes actives augmentent; certaines interrompent leur vie professionnelle pour élever leur enfants. Le retour au travail pose parfois des problèmes. Mettez alors l'accent dans votre lettre de motivation sur les stages ou les formations qui vous ont permis de vous remettre à niveau, ou sur les qualités que votre statut de mère de famille au foyer a développées.

  • Les trous dans le C.V.

Les périodes de chômage, les périodes d'inactivité entre deux petits boulots donnent à un C.V. un aspect chaotique. Pour harmoniser le parcours professionnel, il est inutile de tricher sur les dates. Mieux vaut alors opter par une présentation par thèmes. Votre lettre évoquera en priorité vos compétences. Activités bénévoles, jobs occasionnels sont aussi à mettre en valeur pour prouver votre dynamisme.

  • Le chômage de longue durée

Les employeurs le savent: plusieurs mois d'inactivité entraînent une déconnexion du monde du travail. Horaires et contraintes s'oublient facilement. L'inactivité totale ne pardonne pas; il importe coûte que coûte de ne pas rester désoeuvré, de multiplier les activités, bénévoles ou non, parallèlement à votre recherche d'emploi. Cela ne pourra être que positif pour votre dossier de recherche d'emploi et pour votre moral.

Dans votre C.V., indiquez dans la rubrique, "Autres Activités", toutes ces occupations et développez dans votre lettre de motivation les qualités et les compétences qu'elles vous ont permis de mettre en oeuvre. Un demandeur d'emploi qui rend des services pourra se  vendre plus facilement que celui qui attend passivement de trouver du travail.