Le bilan de compétences


bilan de compétences

Bilan de compétences : de quoi s'agit-il ?

Nos articles, nos exercices de coaching, et même nos sessions de coaching ne remplacent pas un bilan de compétences.

Ce dernier est un dispositif encadré par la loi (se reporter à l'accord interprofessionnel du 3 juillet 1991 sur la formation professionnelle). 

En alliant entretiens avec un professionnel et temps de travail personnel, le bilan de compétences permet de faire le point sur ses compétences, aptitudes et motivations et construire son projet.

Le bilan de compétences est la première étape dans la construction d'un projet professionnel. Il permet d'élaborer un projet réaliste.

Pourquoi s'engager dans un bilan de compétences ?

  • Pour faire le point sur ses aptitudes, potentiels et motivations personnelles et professionnelles.
  • Pour se positionner dans son environnement professionnel et sur le marché de l’emploi.
  • Pour définir un projet professionnel cohérent et réaliste et déterminer ses besoins en formation.

Qui sont les bénéficiaires ?

  • Les salariés

Le bilan, tel qu'il est encadré par la loi, est réalisé  dans un centre de bilan de compétences, à l'initiative du travailleur ou peut être demandé par l'employeur.

Il peut être pris en charge financièrement,  soit par l'employeur (si ce dernier est à l'initiative de la demande), soit par  un Organisme Paritaire au titre du Congé Individuel de Formation, dont le FONGECIF (Fonds de Gestion des Congés Individuels de Formation).

Si vous avez au moins un an d'ancienneté dans votre entreprise, vous pouvez faire une demande de DIF (Droit Individuel à la Formation), pour réaliser un bilan.

Renseignez-vous sur les conditions en vous adressant au service RH de votre entreprise ou bien par exemple, sur le site du FONGECIF.

  •  Les agents publics

C'est votre employeur qui prend en charge le bilan de compétences. Renseignez-vous auprès de lui.

  • Cas particuliers

Les non-salariés (commerçants, artisans, professions libérales)

Les demandeurs d'emploi

Les personnes en congés parental