Organiser la campagne


Bien organiser sa campagne va vous permettre d'augmenter vos chances d'obtenir un entretien d'embauche ou, autrement dit, que votre candidature spontanée soit ignorée et/ou perdue parmi tant d'autres. Avant de rédiger votre courrier, il est recommandé de rassembler les informations suivantes:

Ciblez les entreprises

Choisissez les entreprises qui vous intéressent (en fonction de leur secteur d’activité, taille, projets) et adaptez votre lettre de motivation en fonction des informations que vous aurez rassemblées. L'employeur comprendra alors que vous ne lui écrivez pas par hasard.

Identifiez la bonne personne à contacter

Cela commence par identifier le bon département/service à approcher dans l'entreprise.

Écrire à une personne précise

Votre lettre doit être nominative. Il vous faut donc absolument bannir “Cher Monsieur/Madame,”

Trouver le nom du directeur

N’hésitez pas à vous renseigner sur l'orthographe correcte de son nom. Si la structure est petite (moins de 5 millions de fond de roulement par an), contactez le directeur ou son adjoint. Ne passez pas uniquement par le Responsable Ressources Humaines.

N'hésitez pas à vous informer

Pour vous aider dans votre recherche, consultez aussi la documentation papier du Pôle emploi et des Chambres de commerce et d'industrie (AFCI). Sollicitez les organisations professionnelles comme l'APCE. Plongez-vous dans les annuaires du  Kompass. Lisez la presse économique et sociale. Demandez aux entreprises qui vous intéressent de vous envoyer leur plaquette d'information ou leur rapport annuel. Visitez leur site Internet.

Contactez beaucoup d’entreprises

Si êtes sincèrement intéressé pour travailler avec eux. Rappelez-vous que vous ne pourrez pas obtenir un “oui” de toute personne  contactée. Dix contacts peuvent générer un (très utile) rendez-vous. Il n’y a pas de règles sur le nombre de personnes que vous devez contacter pour obtenir des résultats mais il est raisonnable de dire que plus vous enverrez de candidatures spontanées, plus les chances de succès seront grandes, à condition que vos candidatures soient bien ciblées. Rappelez-vous aussi qu’il faudra gérer le volume des contacts obtenus afin d'effectuer un suivi avec chacun d’entre eux. Le réseau relationnel, rappelons-le, est un jeu de nombre.

Être persuasif

Le ton de votre lettre de candidature spontanée doit être direct, dynamique et argumenté. La première partie de votre lettre doit éveiller l'intérêt de votre destinataire, lui expliquer pourquoi vous vous adressez à son entreprise, et pas à une autre. C'est le moment de lui préciser le poste que vous visez ou de lui suggérer des pistes d'emplois possibles. Mettez en avant votre valeur ajoutée en expliquant ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Montrez que vos compétences sont en adéquation avec les activités et les besoins, actuels ou futurs de l'entreprise. Enchaînez sur vos expériences, vos formations ou vos qualités, tout en veillant à ne pas répéter votre C.V. Enfin, sollicitez une rencontre en lui proposant de le rappeler d'ici quelques jours. N'oubliez pas la formule de politesse, la plus sobre possible, et votre signature.

Effectuer un suivi

N’attendez pas que l’employeur vous contacte après avoir envoyé votre candidature spontanée. Passez un appel téléphonique pour discuter votre C.V. et lettre de motivation, environ, une semaine après l’envoi de votre courrier. Attendez-vous à passer plus d’un appel téléphonique. Cet appel vous permettra de marquer l’esprit de l’employeur, d’affirmer votre motivation oralement. Essayez, par la même occasion, de décrocher un entretien pour présenter vos compétences. Vous pouvez aussi effectuer votre suivi par email mais l'efficacité  est plus relative.

Utiliser votre réseau relationnel

Sans oublier les autres méthodes de recherche pour identifier de nouveaux contacts professionnels qui pourront ainsi faciliter votre enquête auprès des entreprises ciblées.