Le partage de poste


Présentation du partage de poste

Le partage de poste est une forme particulière de travail à temps partiel, fondée sur le principe que plusieurs personnes se partagent les tâches liées à un poste et assument ensemble la responsabilité de leur exécution. Vis-à-vis de l’employeur, l’équipe assume la responsabilité commune de l’accomplissement de la tâche convenue. La répartition concerne non seulement le temps de travail mais aussi le contenu du travail. Le modèle de partage de poste permet donc de travailler à temps partiel à des postes qui né-cessitent une présence à plein temps.

Les conditions préalables à la réussite du partage de poste

Le partage de poste est la forme la plus difficile de travail à temps partiel parce qu’elle dépend des partenaires : l’un des aspects les plus importants à cet égard est que les personnes qui se partagent le poste à la fois conviennent au poste de travail et possèdent les qualifications, la personnalité, la capacité à communiquer et le goût des responsabilités correspondants. La collaboration exige des processus de coordination réciproque et la prise commune de décisions.

On sait d’expérience que l’instauration de cette forme de travail est en outre grandement favorisée par l’existence d’une culture d’organisation innovatrice et par l’ouverture d’esprit dont fait preuve l’entourage de travail vis-à-vis de ce genre de rapports de travail. Si les conditions préalables au partage de poste sont remplies et que le partage dudit poste est assumé par tous les participants, cette forme de travail peut être profitable à l’entreprise.

Opportunités et risque du partage de poste

Moyennant une planification et une organisation adéquates, le partage de poste est particulièrement adapté pour les cadres dirigeants. Le partage de poste permet aux hommes et aux femmes, en particulier à ceux et celles qui occupent des fonctions dirigeantes, de mieux concilier responsabilités familiales et activité professionnelle. En offrant cette possibilité, les entreprises bénéficient d’atouts stratégiques de compétitivité (conservation de savoir faire et fidélisation de dirigeants qualifiés, solutions plus créatives produisant davantage d’idées et de réflexions, etc.) et donnent l’image d’un employeur attrayant sur le marché de l’emploi.

Jobsharing vs Jobsplitting

  • Dans le partage de poste, les domaines d’activités des partenaires se recoupent. Vis-à-vis de l’employeur, il existe un contrat de travail commun, qui fait également l’objet d’une résiliation conjointe.

  • Dans la division de poste (job splitting), la planification et la répartition du travail se font en commun mais, idéalement, les tâches sont réparties en fonction des préférences, des compétences et de l’expérience personnelles. Les partenaires s’entendent sur la répartition et l’ampleur des tâches respectives. Chacun est responsable uniquement des tâches qui lui incombent. Vis-à-vis de l’employeur, il existe des contrats de travail distincts, qui peuvent être résiliés indépendamment les uns des autres

Avantages et inconvénients

Le partage de poste est la forme la plus difficile de travail à temps partiel parce qu’elle dépend des partenaires : l’un des aspects les plus importants à cet égard est que les personnes qui se partagent le poste à la fois conviennent au poste de travail et possèdent les qualifications, la personnalité, la capacité à communiquer et le goût des responsabilités correspondants. La collaboration exige des processus de coordination réciproque et la prise commune de décisions.

On sait d’expérience que l’instauration de cette forme de travail est en outre grandement favorisée par l’existence d’une culture d’organisation innovatrice et par l’ouverture d’esprit dont fait preuve l’entourage de travail vis-à-vis de ce genre de rapports de travail. Si les conditions préalables au partage de poste sont remplies et que le partage dudit poste est assumé par tous les participants, cette forme de travail peut être profitable à l’entreprise.