L'emploi flexible


La flexibilité choisie du travail

Statut et formes d'emploi continuent de se transformer en France et on constate de plus en plus une montée des contrats flexibles.

  • La flexibilité quantitative externe

il s’agit de faire varier les effectifs de l’entreprise en fonction de la demande ; on a recours aux licenciements ou aux FPE (forme particulière d’emploi).

  • L’externalisation (ou sous-traitance)

Cela s’apparente à de la flexibilité externe dans la mesure où on reporte sur les entreprises en sous-traitance les variations de l’activité

  • La flexibilité quantitative interne

Au lieu de se séparer du salarié, on va jouer sur la modulation des horaires : annualisation du temps de travail et variation hebdomadaire des horaires, temps partiel …..

  • La flexibilité qualitative ou fonctionnelle

On joue sur la polyvalence des salariés grâce à une politique de formation et une adaptation aux équipements eux-mêmes plus flexibles ; la mobilité du travail est organisée au sein de l’entreprise ou du groupe.

  • La flexibilité des rémunérations

Les salaires varient en fonction des performances individuelles ou des résultats de l’entreprise ; on peut aussi y voir une forme de la flexibilité quantitative interne.

La gestion flexible de l’emploi peut présenter de nombreux avantages pour l'employeur :

  • Adapter plus facilement le volume de travail aux fluctuations de l’activité ;

  • Limiter l’offre de formation et de carrière à un noyau de salariés stables ;

  • Répondre au changement des emplois par le test des nouveaux embauchés et la réallocation des personnes aux postes ;

  • Inciter à l’effort au travail dans un contexte de chômage important.


Vos ressources: